Devis rénovation parquet

: Comparez jusqu'à 5 devis de parqueteurs qualifiés
Devis rénovation d'un parquet , ponçage et vitrification
Comparez jusqu'à 5 devis de parqueteurs qualifiés
1Décrivez votre projetDécrivez votre projet
2Comparez vos devis & Estimez le prixComparez vos devis & Estimez le prix
3Consultez les avis vérifiésConsultez les avis vérifiés
4Trouvez le bon artisanTrouvez le bon artisan

Il est très important d'entretenir ou de rénover son parquet régulièrement pour garder tout son cachet et conserver le confort de vie qu'il vous procure. Le choix de la finition, comme la vitrification parquet, est également un moment important pour la durée de vie et l'esthétisme.

Un parquet massif ou un parquet contrecollé, c'est l'assurance d'avoir une pièce chaleureuse et cosy. Un parquet stratifié, c'est une solution économique et rapide pour changer et embellir un sol.

Des professionnels qualifiés - poseurs de parquet ou parquettiste - sont à votre écoute : n'hésitez pas à les solliciter pour des devis gratuits, compétitifs et sans engagement.

Comment rénover ?

Si votre parquet ancien était un parquet massif ou un contrecollé et selon l'entretien que vous lui avez apporté jusque là, le degré de rénovation s'adaptera à son état, du simple ponçage au remplacement de lamelles.
Mais attention, tous les parquets ne peuvent être rénovés.

Quel parquet peut être rénové ?

Les parquets massifs, qui sont composés à 100 % de bois, et très souvent de chêne massif, sont les plus robustes et peuvent avoir une durée de vie séculaire. À condition d'être entretenus régulièrement.

Une vitrification parquet, après ponçage, est une façon coutumière de rénover son parquet ancien.

Le parquet contrecollé, composé de trois couches (une couche de bois noble en surface et deux couches de dérivés bois), peut lui aussi être revu au niveau de sa couche supérieure dite aussi couche d'usure.

Quel parquet ne peut être rénové ?

Un parquet ancien très endommagé et/ou pris par un dégât particulier (inondation, noirceur d'un incendie) ne pourra être rénové, il devra être remplacé. De même si ce parquet ancien n'est plus du tout plat.

Le parquet stratifié, qui constitue une belle imitation économique du bois, ne peut être rénové. Les parquets stratifiés exigent la dépose de l'ancien revêtement et souvent la pose d'une sous-couche souple qui amortit et isole de façon acoustique.

Il est à éviter dans les cuisines ou salles de bains, qui demandent des matériaux plus de résistants à l'eau.

Les différentes finitions

Outre le choix initial de parquet, il faudra trancher pour la finition. Le parquet vitrifié, qui nécessite donc une vitrification parquet, recouvre le bois d'une fine épaisseur de vernis, transparent et imperméable.

Le parquet huilé se réalise comme son nom l'indique par un huilage régulier (tous les 3 mois). Il s'agit d'appliquer un savon végétal sur le bois, sans adjonction d'eau.

Enfin, le parquet ciré demande un dosage précis de cire liquide ou pâteuse, là encore sans eau. L'entretien se fait tous les mois.

Des trois finitions, le parquet vitrifié est le plus simple à entretenir.

Quelques prix

Pour un parquet massif, il faut compter un coût moyen de 40 à 140 euros le m². Un parquet stratifié sera beaucoup moins onéreux, de l'ordre de 8 à 40 euros le m². Le parquet contrecollé vous en coûtera de 20 à 120 euros.