Les avantages fiscaux pour une rénovation

Lecture 2 min.
Illustration guiderenovation

Quels avantages pour une rénovation ?

Au fil des années, les avantages fiscaux ont considérablement baissé, certains ont littéralement disparu. Néanmoins, pour une rénovation écologique (économies d'énergie) ou rénovation lourde (reconstruction à neuf) vous avez le droit à des rétributions. Pour les investisseurs locateurs, la loi permet d'obtenir une réduction d'impôt sur 9 ans, avec un plafond de 300 000 euros pour le bien et 5500 euros le mètre carré. La loi prévoit un dégrèvement de 18% du prix du logement. Les habitats concernés sont ceux conformes à la nouvelle réglementation thermique 2012 ou ceux labellisés Bâtiment basse consommation.


Illustration
Comparez des devis gratuits
pour rénover votre maison
Trouvez le bon professionnel pour votre projet.
Comparez

Les caractéristiques du logement éligible aux avantages fiscaux



  • Le locataire du futur logement du propriétaire doit être une personne extérieure (pas un membre de la famille)
  • les contraintes techniques du logement : ce doit être une reconstruction complète pour rendre salubre l'habitation, conformément à l'article 6 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 et de performances techniques de la loi n°86-1290 du 23 décembre 1986.

Les règles sont strictes et claires et doivent être respectées à la lettre pour obtenir ces avantages fiscaux.

Comparez des professionnels qualifiés près de chez vous

La rénovation écologique pour obtenir des avantages fiscaux

Revoir entièrement l'isolation thermique de votre habitation vous ouvre le droit à différents avantages :

  • les aides de l'anah accordés aux propriétaires occupants en cas de lourds travaux de salubrité avec obligation d'occuper le logement pendant six ans
  • les subventions et crédits gratuits octroyés par les collectivités territoriales
  • La TVA à 7% dans le cas d'une rénovation réalisée par des professionnels uniquement
  • le crédit d'impôt pouvant aller jusqu'à 16 000 euros (pour un couple) comptant pour les chaudières à condensation utilisées comme mode de chauffage ou production d'eau (10%),  les chaudières à micro-cogénération gaz (17%), les planchers bas sur sous-sol (22%), les murs en façade, toitures, planchers de combles perdus et rampants de toitures (15%), les vitrages et fenêtres (10%), le PAC air/eau (15%), les équipements de chauffage (pourcentage variable) et le photovoltaïque (11%)
Illustration
Comparez des professionnels qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon professionnel pour votre projet.
Comparez